MEDICRIME au Burkina !

Samedi 16 février 2017, le Burkina Faso a signé la convention MEDICRIME, premier traité international visant à criminaliser et sanctionner la contrefaçon des produits médicaux et les infractions similaires qui menacent la santé publique. Cette convention compte désormais 27 pays dont 3 pays africains : la Guinée, le Maroc et le Burkina Faso. L’occasion de rappeler qu’en Afrique, c’est 30% à 70% des médicaments qui sont contrefaits.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *